PirateBox 1.0.7 Test, Montage et traduction francaise

Vous me connaissez maintenant 🙂 mes tests sont toujours en retard, et ça me permet d’être plus à jour, plus complet. Je vais commencer par mon test puis le montage et la traduction FR, car depuis le temps de son invention, la 1.0.7 a bien changé, et les docs sont obsolètes

2016-02-18_20-14-13

La PirateBox dans sa forme microscopique et mobile: Un routeur, une batterie, et une clef USB

La PirateBox qu’est-ce que c’est ?

La PirateBox est en aucun cas un outil de piratage (le warning sur la page d’accueil insiste), c’est tout simplement un disque dur connecté … mais sur un réseau sans internet. Il est bien entendu pensé pour être libre, sécurisé, peu coûteux et anonyme, puisque dédié au partage public. De fait, c’est un petit oasis tranquille au milieu d’une mer de wifi, un paradis fiscal, et donc finalement, principalement utilisé pour le partage d’oeuvre copyrightées tout de même ! Ce n’est néanmoins pas l’origine de son nom, inventé en allemagne, le nom vient des radios libres pirates.

2016-02-17_11-56-01

Un TL-MR3020 et une kingston 64GB achetés 26€+20€ sur amazon, ou alors 31€ pour 8GB.

Non mais sinon c’est quoi ?

Au début, la PirateBox était principalement basée autour du Routeur portable sans fil TP-Link TL-MR3020 (26€) et d’une minuscule clef USB Kingston 8GB (5€). On a coutume de dire qu’une PirateBox est à fabriquer soit même à partir de 35$, de fait, sur amazon ça m’a coûté 31€. Le routeur est fourni avec son alimentation miniUSB, mais pour un usage mobile intensif, il faut bien sur ajouter une batterie, il y en a énormément, ce sont les même batteries de secours pour mobiles, Anker est un spécialiste, qui oscille suivant la durée entre 11€ et 30€ 3200mAh pour 4h ou 16000mAh pour +24h. Ou alors vous prenez directement son grand frère le TL-M3040 avec une batterie interne.

Les raisons sont évidentes  : l’objet est puissant, bon marché, et minuscule ! Mais surtout plusieurs routeurs TP-Link peuvent être flashé avec une rom maison, la PirateBox utilise la rom libre OpenWRT pour TP-Link. Une fois monté la PirateBox devient un minuscule hotspot wifi personnel ! comme à McDonald’s, vous vous connectez sur le wifi PirateBox, vous tombez alors sur une page d’accueil vous proposant d’uploader ou de telecharger une sélection de fichier. Voila ce qu’est vraiment une PirateBox… mais je rappelle que malgré son apparence : LA PIRATEBOX N’EST PAS RELIE A INTERNET, c’est bel et bien un réseau local, et de surcroît, anonyme et sans log.

2016-02-25_21-21-46

Le hotspot wifi personnel qui tenait dans la poche

Bon et c’est tout ?

Et bien non ! Je vous ai dit qu’OpenWRT touchait plusieurs modèles TP-Link, il est donc installable plus particulièrement sur le TL-WR842ND un modèle fixe a antennes extérieures interchangeables bon marché. Si vous préférez monter un réseau solide entre voisins. Et avec les années, PirateBox a bien évolué, il est désormais compatible avec GL.iNet un clone plus perfectionné du MR3020 avec 2 ports WAN+LAN et du micro usb. Mais aussi le Raspberry Pi et … Android ! oui, l’application android est probablement l’installation la plus simple de toutes: ya juste a avoir un telephone rooté, et a l’activer: La PirateBox est pré-francisée, et dispose d’options évoluées tel que le chat, les stats, la customisation, et les alertes temps réel.

2016-02-15_20-25-44

Difficile de faire plus simple : La version Android

Et PirateBox passa en 1.0.7

La PirateBox a eu le temps d’évoluer … son passage en 1.0 est notable, elle inclut désormais un chat et un forum, une « installation automatisée », mais surtout une page d’accueil moderne adaptative,  et  un serveur DLNA ! Pour mémoire le DLNA/UPNP est un réseau de Streaming multimédia universel , on le retrouve partout (ou on ne l’a pas détourné pour se l’approprier, suivez mon regard sony et l’appoule) : Televiseurs, Mobiles, Freebox, PC, avec notamment les applications BubbleUPNP et Kodi.

Screenshot_2016-02-26-00-20-16

Accès direct par DLNA dans Kodi, un média center très complet, y compris niveau codecs, disponible sur android, androidTV et PC.

Screenshot_2016-02-26-00-21-54

Le DLNA directement géré par le lecteur vidéo d’un telephone Samsung.

Mon avis, et les évolutions nombreuses !

L’idée est géniale, à l’époque du tout internet par wifi, se monter un réseau personnel de poche sécurisé est excellente ! Imaginez une PirateBox dans un train ou un avion ! Pour l’instant la Wifi et la 4G y sont pauvres, et vous débarquez avec une sélection de vidéos streamables ! Cela fonctionne superbement bien, c’est pas cher, consomme peu, le dlna marche bien, mais ce n’est qu’une option ! pour peu que vous fassiez attention à respecter le mp4 H264, n’importe quel navigateur internet va vous lire la vidéo à meme la page, sans passer par un quelconque réseau ou lecteur !

Il y a quand même des points noirs :

  1. On ne sait pas vraiment pourquoi, mais la clef USB doit être formatée en FAT32 et rien d’autres, vous pouvez donc oublier les films en Full HD, même si on arrive aujourd’hui a avoir du bon 720p pour moins de 4GB. Bon en même temps vu le 2e problème…
  2. L’upload a eu le temps d’être optimisé, et pourtant ! Si vous ne faites pas attention à la qualité de la clef USB, vous allez tomber à 0.33MB/s soit plus de 30Mn pour 700MB. C’est juste 30 fois plus lent que sur pc ! Un développeur m’a confirmé qu’au maximum on obtenait 1MB/s avec une bonne USB2, rapport à la méthode redondante des techniques d’upload web, du faible processeur, et de l’occupation de la machine. Rassurez vous le telechargement n’a pas ce problème.
  3. Pour trouver des gens c’est pas facile !!! Une chose parait claire : le nom fait peur, c’est pour ça que les explications  sont si mis en avant. Si le wifi ouvert attire les yeux, malheureusement la page d’accueil n’est pas ouverte automatiquement par les mobiles, pour y accéder il faut soit même tenter d’accéder à une page … et en outre non sécurisée !!

Et après ? et bien après le concept étant entièrement libre, non seulement on peut customiser en mettant les mains dans le cambouis: c’est ce que j’ai fait en francisant tout moi même, grr. Mais de nombreuses évolutions sont disponibles ou en court :

  1. Une radio !!! Oui une radio déconnectée, capable de jouer des Ogg sur la clef usb au hasard !!! Disponible pre-configuré à part.
  2. Un réseau maillé Mesh ! Le Graal, étudié depuis longtemps, il permettrait virtuellement de créer un réseau privé sur un immeuble entier. Même s’il est actif sur la librarybox, il ne semble pas efficace sur les gros fichiers que pourrait contenir une PirateBox… forcement la lenteur de l’upload va pas aider !
  3. La Librarybox est un clone par un des mêmes developpeurs, conçu pour faire beaucoup moins peur, il vise d’avantage les bibliothèques, et a des sacrés avantages: multilangue, FTP, Mesh, et pages web externalisées sur la clef USB, pour modification facile.
  4. Le PHP pourrait arriver rapidement, intégré, afin de proposer des pages webs plus puissantes, peut être même grandement améliorer l’upload actuellement à l’aveugle ? Il est déjà installable pour faire du wiki par exemple.
  5. Le Samba, non ce n’est pas une danse, c’est très connu, il s’agit du réseau Windows, encore mieux que le FTP et l’UPNP DLNA… Il est possible de l’installer
2016-02-25_21-22-57

Non, mon réseau ne se fait pas hacker, ce n’est qu’une PirateBox !

Installation et customisation :

Voici donc comment faire:

  • Téléchargez install_piratebox.zip et le squashfs-factory.bin qui correspond précisément à votre hardware: le tl-mr3020-v1 dans mon cas, donc. Il est important de piocher dans cette liste de OpenWRT customisé pour PirateBox, afin de bénéficier de l’installation automatique.
  • La clef USB doit donc impérativement être formaté en Fat32 et non pas ExFat ou NTFS, c’est important, démerdez vous. désarchivez le répertoire install dessus, et c’est tout, branchez la clef sur le routeur
  • Passez le modem en mode 3G, si vous avez un sélecteur, et branchez le routeur sur le PC par ethernet, si besoin est, c’est mon cas, coupez toutes les autres ressources réseau qui pourrait prendre le dessus, logiciellement sur Win7, je vais régulièrement dans « Modifier les paramètres de la carte » afin d’activer et désactiver ce que je veux.
  • Sur pc rendez vous sur la page d’accueil par défaut du modem non modifié, ici http://192.168.0.254 notez que cette adresse va très vite disparaître. Entrez le login/mdp ( admin/admin ) et faites un System Tools > Firmware Upgrade sur le fichier BIN openWRT
  • C’est tout, le routeur va redémarrer, plusieurs fois, votre page en cours va bugguer, et ça peut prendre de 10 à 45min. Malheureusement l’installation auto est chouette mais totalement muette: en gros il faut attendre que le modem arrête de clignoter tout le temps !
  • Il n’y a plus de page web admin, pour se connecter à votre très fraîche PirateBox, il faut faire un Telnet 192.168.1.1 grâce à l’outil PuTTY bienvenue dans le monde Unix !

putty1

  • A ce stade, en cas de problème il reste bien sur la possibilité de reflasher ou d’upgrader PirateBox si les fichiers ne se sont pas installé correctement, ou ont été mis à jour. On peut meme remettre l’appareil a son firmware d’origine.
  • Une fois dans Telnet collez (avec le bouton droit…) la commande box_init_setup.sh choisissez l’option 1 pour creer votre mot de passe admin.
  • Telnet ne marchera plus, mais dans le même outil PuTTY faites un SSH 192.168.1.1 avec le login root et votre mot de passe admin.
  • Entrez la date et l’heure avec l’option 2
  • Si les options ne le proposent pas, vous pouvez aussi copier coller ces commandes optionnelles :
    Installer le forum : /opt/piratebox/bin/board-autoconf.sh
    Installer le DLNA : /etc/init.d/minidlna start
    Activer le DLNA : /etc/init.d/minidlna enable 
    Activer le comptage des utilisateurs :  /opt/piratebox/bin/install_piratebox.sh /opt/piratebox/conf/piratebox.conf station_cnt
    Activer le comptage des utilisateurs 2e étape:  /etc/init.d/cron enable && /etc/init.d/cron start
putty3

L’accueil OpenWrt

Et si on personnalisait un peu notre PirateBox ? malheureusement sous 1.0.7 les fichiers de la pirate box sont dans caché dans le fichier BIN, en rom, la possibilité d’externaliser les fichiers sur USB comme sur librarybox a disparu depuis la 1.0.4. Le seul moyen d’y accéder sans problème est le PuTTY SSH Unix pour surfer dans les fichier, la commande Ls fait office de Dir, cd et cd .. fonctionnent pareil, et la touche tab pour aider à la frappe fonctionnent comme sous MSDOS. La commande Vi lance l’éditeur de texte indispensable, il fonctionne sans souris; à l’exception de l’indispensable bouton droit, pour coller ! La touche i pour insérer et modifier du texte, escape pour sortir du mode édition, :wq pour quitter en sauvegardant et éventuellement :q pour quitter sans sauvegarder

  • Tapez vi /opt/piratebox/www/index.html pour éditer la page d’accueil, en bas il y a une copie en dur du fichier readme, et quelques messages du chat, en haut, le titre et le disclaimer d’accueil.
  • Tapez vi /opt/piratebox/conf/piratebox.conf pour éditer le message d’accueil dans le chat
  • Tapez vi /opt/piratebox/www/Shared/README.txt pour éditer le readme d’origine, C’est à dire le texte A PROPOS. Il est important de le faire rapidement car il va être dupliqué dans tous vos futurs répertoires partagés. A noter qu’une copie en dur est en bas de l’index.html a modifier également.
  • Tapez vi /opt/piratebox/www/Shared/HEADER.txt pour éditer le header d’origine, il s’agit du menu et du titre, pareil, il va être dupliqué dans tous vos futurs répertoires partagés.
  • Tapez vi /opt/piratebox/bin/droopy et changez la langue de l’outil d’envoi de fichier en ligne 731 l’outil est un des rares à avoir une option multilangue pré-integré.
  • Tapez  vi /mnt/usb/PirateBox/board/templates.pl et   vi /mnt/usb/PirateBox/board/config.pl si vous souhaitez traduire le forum, mais comme vous pouvez le constater, c’est faisable sur USB ! et donc PC, ces fichiers doivent être recopiés aussi dans les répertoires mode_message et mode_image.
putty2

Droopy est un des rare module  déjà posséder la VF, le réglage est en ligne 731

Voici les fichiers traduits par mes soins, malheureusement, vous allez devoir vous démerder pour en faire des copier coller à travers VI

HEADER.txt

index.html 

README.txt

piratebofrMR3020.pdf le logo que j’ai utilisé…. dont vous vous doutez de la source 🙂

config.pl et templates.pl partiellement traduits pour le forum, ces fichiers sont externalisé sur la clef USB

Plus d’infos http://www.piratebox.cc et http://pirateboxfr.com

Publicités

À propos de ninjaw

I am con

Publié le 26 février 2016, dans Ordinateurs et Internet. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Bonjour
    Il serait bien d’indiquer qu’il faut installer le logiciel correspondant à la version de son routeur. TRES IMPORTANT.
    J’ai fait l’amer expérience d’avoir suivi les indications de wiki.labo.media.org, ça m’a coûté une box (25€). Briquée, comme on dit. Irrécupérable.
    Du coup j’ose plus faire moi-même une piratebox, ne sachant plus à quel site me vouer.
    Les dates des sites sur la piratebox sont périmées.
    Depuis le 26 février il s’en est passé des choses.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :