Archives Mensuelles: juillet 2015

Les 30 ans de l’amiga : mon top 4 des meconnus

Pour les 30 ans de l’amiga, il fallait que je mette mon grain de sel, pour changer je vais lister mon top 4 des jeux meconnus et pourtant preferés de l’amiga.

Mais un peu d’histoire, l’amiga, c’est l’histoire de la meilleure machine du moment, dans les années 90, avant le pc ne servait à pas grand chose: l’amiga était la meilleure machine de jeu. L’atari, c’est historique, est un vulgaire clone créé par atari en colère d’avoir raté l’achat de l’amiga.

Le A500 puis le A1200 sont connu pour leur images, les chipset ECS et AGA étant spécialistes en sprites (la 2D) mais aussi en couleur. Mais surtout le son, avec son chipset motorola, qui n’a jamais eu besoin d’évoluer entre les deux machines. Le faisant régner en maître jusqu’à ce que le pc devienne ‘multimedia’ et encore… Mais les programmeurs n’étaient pas en reste, puisqu’avec son AmigaDOS+Workbench multitâche, calqué du linux, les programmeurs se sont beaucoup défoulé dessus, notamment dans les démos, en témoignent les désarchiveurs et lecteurs audio de l’époque: Xad et Delitracker, basé sur un système de librairies extensibles et ouvertes.

S’il a sa réputation de machine à jeu, c’est qu’il s’avait démarrer sans os directement sur une disquette embarquant son propre ‘OS’, à la manière d’une console de jeu. A la fin de sa vie, il était facile de brancher un disque dur et un graveur de cd sur son port IDE standard, une époque ou 500MB suffisait largement, puisqu’on n’arrivait pas à remplir les 700MB du CD. Ben si ? le 1200 avait une troisième led dédiée à l’IDE en interne, c’était sous vos yeux tout le temps, et vous n’aviez pas vu que ce n’était pas juste une machine de jeu ? Sans compter que le Workbench 3.1 équipait la CD32, La gestion du cdrom coulait de source au sein du système. Poussant le vice à graver le cd dans le propre format Unix ISO+RockRidge au lieu du ISO+Joliet de Windows. Ca, peu de gens ont du l’expérimenter, mais c’est amusant, le rockridge est beaucoup plus avancé, et c’est normal, le système de fichier amigados était beaucoup plus avancé (et donc plus proche d’Unix) que le système forcé MS-DOS imposé par Windows 98, évidement qu’ils ne pouvaient pas se suffire de Joliet. Windows est cependant compatible RockRidge, résultat, sous certaines conditions certains jeux ne peuvent se lancer depuis un cd sous WinUAE à cause du rockridge. Et a contrario, si vous aviez gravé votre collection de WHDload avant de vendre votre amiga, mieux vaut l’avoir fait sous rockridge ! Même si le nombre de jeu utilisant des noms de fichiers particuliers restent rare (quand ils en utilisaient).

WHDload ! à noter une chose remarquable aussi, 30 ans après les deux sites web WHDload.de et aminet.net sont toujours en ligne ET ACTIFS ! Aminet est juste le plus gros effort d’hébergement de shareware, à la grande époque, il y avait des efforts de distribution de la base sur CD, Internet étant encore limité aux universités américaines. Quand à WHDLoad, il s’est popularisé avec le 1200 et son accès CD/HDD et ses cartes accélératrices 68300 : Il s’agit du plus grand effort de collection de patchs pour les jeux, particulièrement les vieux jeux sous disquettes. Ces patchs permettent de cracker les protections des  jeux, de les mettre sous format disque dur, et de les lancer sous un environnement amiga dos AGA boosté au maximum. Vous imaginez donc que le site a vécu une deuxième jeunesse, avec WinUAE, le logiciel est désormais optimisé pour windows ! Qui s’emmerde encore à glisser des disquettes virtuelles ?

Par contre, qui s’emmerde encore à poster des shareware en 2015 ? ben j’sais pas ? moi ? J’ai posté une nouvelle version de mon Ninjaw’s café en 2012, j’en avais marre que mon jeu, sur lequel j’ai sué, reste oublié dans une collection obscure de domaine public francais sur disquette. J’ai quand même reproduit fidèlement un jeu de societé et même crée de toute pièce une intelligence artificielle qui y joue seul. Croyez moi, ce n’est pas simple ! Mais c’était le challenge de programmation qui me motivait à ce moment.

Voici donc mon top 4 de mes jeux préférés inconnus:

Psyborg

Psyborg est un jeu de course futuriste en 3D, on doit rouler à une vitesse folle dans un tuyaux percé. Nerveux et pas facile, le jeu necessite une bonne connaissance du circuit, dont les variations voir les labyrinthes ne sont pas si facile, une varieté de pieges très complètes.

Infestation

Infestation est un jeu d’exploration en 3D, seul perdu sur une planete infectées par des insectes geants, d’abord en surface puis dans les sous sols. Quoi de plus oppressant que ce bruit de respiration variant avec le casque, le pouls, et les différentes atmosphères toxiques.

Hired guns

Hired guns c’est en quelque sorte le premier doomlike multijoueurs. Le concept de dungeon master, transformé en jeu de tir en reseau 4 joueurs ! Mais c’est plus qu’un jeu de tir, il y a des plateaux de jeu, des objectifs, ce que à quoi les 3 autres joueurs peuvent aider. Comme vous pouvez le deviner, comme pour Goldfinger, c’est la rare possibilité de jouer à quatre qui est jouissif, en plus du fait que les jeu de shoot en fausse 3D étaient plutot rares.

Traps n’ treasures

La machine était spécialisée en jeu de plates formes 2D, vous pensez bien qu’en j’en porte beaucoup dans mon coeur, mais Traps n’ Treasures on n’en a que peu parlé, il est pourtant très coloré, rafraîchissant, difficile, precis, et amusant.

Hors competition:

Slamtilt

Comment ne pas parler de Slamtilt ? alors que tout le monde parlent de Pinball Dreams et Pinball Fantaisies ? Les jeux archi cultes de flipper, pour leur qualité. Slamtilt est de la derniere generation, il est donc AGA et sur 4 disques, et la est toute la difference, on retrouve la très grande qualité des deux premiers, dans un jeu tres coloré et animé, capable de lancer la haute resolution en multibille. Le flipper est plus moderne aussi, il est equipé d’un lanceur non manuel, et surtout d’un ecran led qui joue des animations.

Jumping Jack’son

Jumping Jack’son est la preuve s’il en faut que le clone atari était mauvais: il n’a pas été capable de lancer ce jeu autrement qu’en coupant la musique  !!! SACRILEGE ! le jeu est musical ! et pas qu’un peu, Jack doit contrer les instruments classiques, en resolvant des enigmes colorées, ramassant des vinyls pour les lancer sur des platines, liberant au passage la drum&bass, puis la guitare puis la voix ! sur des compos inoubliables. 3 pistes audios samplées en plus de la piste des sons du jeu ? Ha ha ya pas 4 pistes sur atari, et le chipset ne peut le gerer seul. Et attention aux lunettes noires, ouh yeah.

Publicités