Archives Mensuelles: juillet 2012

Roger Waters – The Wall

Pour mon anniversaire, ma pauvre petite chérie avait voulu m’acheter le coffret Pink Floyd – The Wall (Immersion) malgré le fait que je l’avais déjà intégralement téléchargé dans sa qualité parfaite. Il faut dire que je voue un culte à cet album, encore plus depuis la tournée 2011. Malheureusement j’ai du lui faire retourner: ce coffret est une honte, car contrairement à ces frères, il n’y a toujours pas de bluray, sacd ou dvd audio, et encore moins le film. A la place il y a … tenez vous bien : une echarpe, des sous verres, et … un sac de billes…
C’est pas du foutage de gueule ca ? alors certes cet album est au centre du divorce des floyds, certe, si le contenu est connu, la compilation est parfaite, et les inédits aussi, certes le film ne leur appartient peut être pas tout a fait, mais… Comment le chef d’oeuvre de Pink Floyd peut il se retrouver le mouton noir de la collection ? surtout au même moment de la tournée mondiale de deux ans triomphale de l’album, qui sera peut être la dernière apparition de pink floyd sur scène.
Cet album culte, dernier du duo Gilmour/Waters est une sorte d’opera rock universel et immortel, racontant à travers le petage de plomb d’un rocker, les jeunesses torturées par la disparition du père à la guerre et sa classique mère poule obsessionelle, l’ecole pré 68, les violences conjugales, la drogue, le sexe, la surconsommation, l’isolement, le suicide, la guerre, le nazisme et la folie. Imaginé pour être présenté au cinéma et sur scène a travers un mur, c’est le grand Alan Parker qui mettra l’album en image, signant pour le coup un des plus grands films rock, et une grande accessibilité aux paroles de l’album.
Le concert grandiose ne fut joué qu’une poignée de fois en Uk, De et Us, et seul quelques misérables extraits ont été dévoilés, ce n’est qu’en 2000 que sortira le magnifique album the wall live 1980, sans video. En 1990 il reproduira le spectacle sur le mur de berlin, mais avec des stars.
En 2011, à 67 ans, Roger Waters lança sa gigantesque tournée mondiale The Wall Live, un succès phénoménal plus que mérité, un spectacle multimedia remis au goût du jour avec ce qu’il se fait de mieux en terme d’effets numériques, et de marionnettes d’époque, un son quadriphonique impressionnant, et surtout une performance, une voix et une énergie exceptionnelle. Le tout avec grande fidélité, non pas à l’album mais carrément la tournée 81 à en juger par ce fantastique medley instrumental ajouté à la fin de la 1ere partie du show.
En 2012, on espère secrètement que la tournée va repartir pour un tour, le film et l’album n’existent toujours pas en haute définition, même si on sait que le film a été diffusé en HDTV et piraté, et que l’album a déjà été remixé en 5.1 Quelques phrases de Waters nous confirment que le show se verra bien, gravé sur bluray, mais comment imaginer une seconde l’inverse ?
David Gilmour avait refusé de le suivre dans cette tournée démentielle, mais il a fait une apparition mythique inattendue en angleterre, 30 ans après le premier spectacle. Pink floyd a jugé bon de vous offrir le morceau en intégralité sur leur Youtube. http://youtu.be/hUYzQaCCt2o